Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Votre âme est un paysage choisi Que vont charmant masques et bergamasques Jouant du luth et dansant et quasi Tristes sous leurs déguisements fantasques. Tout en chantant sur le mode mineur L'amour vainqueur et la vie opportune Ils n'ont pas l'air de croire...

La jambe de Rimbaud, De retour à Marseille Comme un affreux cargo Chargé d'étrons vermeils, Dérive en immondices À travers les égouts. La beauté fut assise Un soir sur ce genou. Horreur Harar Arthur, Et tu l'as injuriée. Horreur Harar Arthur Tu l'as trouvée...

Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles La blanche Ophélia flotte comme un grand lys, Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles... -- On entend dans les bois lointains des hallalis. Voici plus de mille ans que la triste Ophélie Passe,...

Je suis sale comme Rimbaud Je suis lâche comme Villon Débauchée comme Hugo Syphilitique comme Baudelaire Mais peut-être après tout N'aimez-vous pas la poésie Je suis faux-j'ton comm' Racine Exhibitionniste comm' Rousseau Esclavagiste comm' Voltaire Je...

I La chambre est pleine d'ombre; on entend vaguement De deux enfants le triste et doux chuchotement. Leur front se penche, encor, alourdi par le rêve, Sous le long rideau blanc qui tremble et se soulève... - Au dehors les oiseaux se rapprochent frileux;...

Le Bateau ivre Comme je descendais des Fleuves impassibles, Je ne me sentis plus guidé par les haleurs : Des Peaux-rouges criards les avaient pris pour cibles, Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs. J'étais insoucieux de tous les équipages, Porteur...

Afficher plus d'articles

<< < 700 710 720 730 740 750 760 770 780 790 791 792 793 794 795 796 797 798 799 800 900 1000 1100 1200 > >>