Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Moicani - L'Odéonie

JEAN COCTEAU

JEAN COCTEAU

Le Poison

Le vin sait revêtir le plus sordide bouge
D'un luxe miraculeux, 
Et fait surgir plus d'un portique fabuleux
Dans l'or de sa vapeur rouge,
Comme un soleil couchant dans un ciel nébuleux.

L'opium agrandit ce qui n'a pas de bornes,
Allonge l'illimité,
Approfondit le temps, creuse la volupté,
Et de plaisirs noirs et mornes
Remplit l'âme au delà de sa capacité.

Tout cela ne vaut pas le poison qui découle
De tes yeux, de tes yeux verts,
Lacs où mon âme tremble et se voit à l'envers...
Mes songes viennent en foule
Pour se désaltérer à ces gouffres amers.

Tout cela ne vaut pas le terrible prodige
De ta salive qui mord,
Qui plonge dans l'oubli mon âme sans remords,
Et charriant le vertige,
La roule défaillante aux rives de la mort!

 Charles Baudelaire

 

 

Dans le port de Saïgon gong
Est une jonque chinoise
Mystérieuse et sournoise
Dont on ne sait pas le nom

Et le soir dans l'entrepont
Quand la nuit se fait complice
Les Européens se glissent
Cherchant des coussins profonds

Opium ! Poison de rêve
Fumée qui monte au ciel
C'est toi qui nous élève
Aux paradis artificiels

Je vois le doux visage
Les yeux de mon aimée
Par toi j'ai son image
Dans ton nuage, fumée

A l'abri du demi-jour
Les lanternes qui se voilent
Sont de petites étoiles
Qui pâlissent tour à tour

Dans le soir au parfum lourd
Au gré de la fumée lente
Le fumeur se représente
Les plus beaux rêves d'amour

Puisqu'on dit que le bonheur
N'existe pas sur la terre
Que l'aile de mes chimères
Puisse nous conduire ailleurs

Au paradis enchanteur
Plein de merveilleux mensonges
Dans l'ivresse de mes songes
J'ai laissé prendre mon c'ur

 

 

Je laisse aller, me laisse inhaler les vapeurs en dégradé
Evaporée comme la fumée dans un nuage cendré
Mon opium pas de sérum, mon opium, opium
Mon opium pas de sérum, mon opium

Je laisse aller, me laisse inhaler les vapeurs dans les détails
Toute embuée, je pars en fumée comme un bon petit cobaye
Mon opium pas de sérum, mon opium, opium, opium
Mon opium pas de sérum, mon opium

Je laisse aller, me laisse inhaler mon opium
Je laisse aller, me laisse inhaler mon opium
Je laisse aller, me laisse inhaler mon opium, opium
Je laisse aller, je laisse aller, je laisse aller
Je laisse aller... je laisse aller...

Je laisse aller, me laisse inhaler les vapeurs en profondeur
Ensommeillée je me laisse guider, j'avance en apesanteur
Mon opium pas de sérum, mon opium, opium, opium
Mon opium pas de sérum

Je laisse aller, je laisse aller, je laisse aller
Je laisse aller... je laisse aller...

 

 

TINTIN

 

BRASSAI
BRASSAI
BRASSAI
BRASSAI
BRASSAI
BRASSAI

BRASSAI

Commenter cet article