Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Moicani - L'Odéonie


Les Enfants du paradis, le chef-d’œuvre de Marcel Carné, d’après un scénario de Jacques Prévert, est l’un des films français les plus connus dans le monde, admiré depuis sa sortie en 1945.

En 1830, les rideaux s’ouvrent à Paris sur le boulevard du Crime, en pleine période du Romantisme. Merveilleux et fascinants, les personnages inventés par Prévert sont emportés dans un flux balzacien, une atmosphère fiévreuse qui oscille entre le rêve et la réalité. Les Enfants du paradis relate surtout l’histoire d’un amour fou impossible entre une fine fleur du pavé parisien nommée Garance (Arletty) et, le mime Baptiste Deburau (Jean-Louis Barrault) qui fait la gloire du théâtre des Funambules. 

Répliques étincelantes, mouvements de foule, joie de vivre désespérée, sont portés par l’interprétation des plus talentueux acteurs de l’époque : Arletty, Jean-Louis Barrault, Pierre Brasseur, Maria Casarès, Pierre Renoir, Louis Salou et Marcel Herrand. La mise en scène de Marcel Carné impressionne par sa fluidité et son sens de l’équilibre. 



La réalisation de cette œuvre majeure s’est faite sous l’Occupation, à une période noire de l’Histoire de France. Des débuts du tournage, en 1943, aux studios de la Victorine à Nice, puis aux studios Francoeur à Paris, jusqu’à la sortie du film le 15 mars 1945, le tournage des Enfants du paradis connaîtra de nombreuses vicissitudes liées à la situation politique que traversait la France à cette période.

Commissariat : Laurent Mannoni et Marianne de Fleury (La Cinémathèque française)

Une exposition produite par La Cinémathèque française réalisée en partenariat avec la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, grâce au mécénat de Pathé, avec le concours de Madame Tania Lesaffre / Succession  Marcel Carné et de Fatras / Succession Jacques Prévert.

 


 

Jalonnée de nombreux extraits du film, l’exposition présentera de très nombreux documents d’origine provenant des collections de La Cinémathèque française et de la Fondation Jérôme Seydoux – Pathé, permettant au visiteur de revisiter l’histoire d’un film hors-normes : affiches, dessins, photos, costumes, appareils, vues stéréoscopiques, objets, scénarios, correspondances, maquettes, éléments de décors, matériels publicitaires.

La scénographie colorée et théâtrale, évoquera un plateau de tournage avec la reconstitution de l’une des façades en trompe-l’œil du décor, le Boulevard du Crime. 

Edition d'un catalogue : une coédition Xavier Barral Editions / La Fondation Jérôme Seydoux - Pathé / La Cinémathèque française

Informations pratiques

Du 24 octobre 2012 au 27 janvier 2013

HORAIRES

Lundi, Mercredi à Samedi : 12h-19h
Nocturne le jeudi jusqu’à 22h
Dimanche : 10h-20h

TARIFS EXPOSITION

Le billet inclut l'accès au Musée et à la Galerie des donateurs.

- Plein tarif : 10€* 
- Tarif réduit : 8€* 
- Moins de 18 ans : 5€* 
- Forfait Atout Prix : 7€* 
- Libre Pass : Accès libre

Audioguide du Musée disponible gratuitement avec le billet d'entrée.

*Plus 1 € pour les préventes sur internet

Billets coupe file sur

- www.cinematheque.fr 
- www.fnac.com

http://www.cinematheque.fr

http://www.marcel-carne.com

Commenter cet article