Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Moicani

Fichier:Guzman2.png

Je rêve d'une sculpture comme un puits de lumière. La lumière vient des étoiles, le cosmos est rempli des étoiles qui donnent la lumière."
Alberto Guzman





Né le 4 septembre 1927 à Talara au Pérou.

1956 Médaille d’or à l'école nationale des beaux arts de Lima. Il expose dans cette ville en 1957 sa première sculpture abstraite en fer soudé.

1959 Première exposition personnelle à l’Instituto de Arte Contemporaneo à Lima.

Il gagne par concours une bourse offerte par la France pour séjourner à Paris.

1962 Alberto Guzman expose à «  L’art latino-américain de Paris » au Musée d’art moderne de la ville de Paris et au salon de la Jeune Sculpture.

1963 Invité à Biennale de Paris.

1965 Première exposition à Paris, galerie d’Avray.

1966 Invité à la Biennale de Venise.

1967 Prix André Susse au salon de la jeune sculpture.

1969 Invité à la biennale d’Anvers, biennale de Carrare et mai à Paris.

1970 Guzman cherche à transposer sa recherche dans le marbre.

1972 Musée Antoine Bourdelle, « Sculptures et dessins de 1959 à 1972 ». Paris, France.

1973 Invité à la Biennale de Budapest et à « Sculptures en montagne » au Plateau d’Assy.

1982 Triennale de sculpture européenne au grand palais à Paris.

1986 Il participe à la Biennale de La Havane.

1999 Maison de l’Amérique Latine. Paris, France. F.I.A.C. Galerie Forum (Pérou). Paris, France.

2004 Espace 1789. Saint-Ouen, France

Parallèlement à son œuvre de sculpteur dont témoignent un certain nombre d' œuvres monumentales pour la ville, ainsi que des fontaines, Alberto Guzman réalise des bijoux, des meubles et des décors de théâtre.(WIKIPEDIA)

Alberto Guzman


Parfois l’œuvre d’un artiste marque particulièrement la mémoire. Recevant Alberto GUZMAN pour l’Encyclopédie, c’est un souvenir très précis qui revenait à la surface. Il faut remonter à 1973 lors de la manifestation « Sculptures en montagne » au Plateau d’Assy dans les Alpes, événement créé par le poète Jean-Pierre LEMESLE .
Les sculpteurs et les peintres étaient invités à placer ou créer une œuvre dans des circuits au cœur de la montagne. Cela fut l’occasion pour le sculpteur Alberto GUZMAN d’une création particulièrement originale et spectaculaire que j’eus l’occasion de filmer pour un magazine d’actualités cinématographiques.
Pour cet artiste, qui , à cette période de son travail, réalisait des sculptures en métal jouant sur la tension, hérissées de tiges métalliques, le site naturel offrit une idée remarquable :créer, en ficelles colorées un arc en ciel traversant une petite vallée .
Cette œuvre, réalisée uniquement pour la durée de la manifestation, marqua beaucoup les visiteurs. Trente ans plus tard, elle me fait penser qu’une œuvre provisoire, fragile, est capable de marquer davantage la mémoire que certains bronzes inaltérables. Comme Michel SEUPHOR l’écrivait comme titre d’une de ses pièces de théâtre, « L’éphémère est éternel ».
(Chroniques de l'Encyclopédie Audiovisuelle de l'Art Contemporain)












ALBERTO GUZMAN

/ par Jean  Clarence Lambert / Ed. Art In Progress

/ Arts / 350 pages / photos et  illustrations couleurs / Format 25 x 31,5 cm / Relié couverture illustrée
/ Prix : 60,00 Euros

Cette monographie d'Alberto Guzman arrive à point pour l'anniversaire de ses 80 ans. Depuis le Pérou de ses origines jusqu'à aujourd'hui en France, il est un témoin attentif du monde, sujet profond de ses préoccupations d'homme. A la violence des explosions figées dans le métal du début de son oeuvre, emblématiques des déchirements brutaux d'une humanité désunie, succède peu à peu l'apaisement des sculptures de marbre blanc, translucides, contemplatives, philosophales. Le dessin et la peinture ne sont pas oubliés, eux qui depuis toujours, pratiqués ou presque quotidiennement dans une apparente simplicité, mettent ens cène les espaces mentaux où se développent les rêveries de l'artiste. Ceci est un ouvrage qui sera une référence majeure pour qui voudra faire une plongée au coeur de la dynamique intellectuelle et sensible d'un homme sans frontières, doté d'une mémoire ancestrale, amateur d'aventures en terres inconnues.

ISBN : 978-2-35108-042-9



http://www.galerie-meyer










 


Hammered Partition (Partizione percotente), 1965
Bronze, 31.5 cm high
Peggy Guggenheim Collection, Venice 76.2553 PG 220
© Alberto Guzmán, by SIAE 2008









Pour Guzman, l'inspiration vient essentiellement de la lumière et du ciel, mais aussi de la terre et du sable. Guzman se souvient des premières dunes vues dans son enfance, au nord du Pérou. Il se souvient de l'ombre des rides sur le sable, des ondulations des lignes de la terre évoquant comme un grand serpent. " J'adore la montagne, la cascade, la dune, la nature, les bancs de poissons, les agglomérations des éléments qui me touchent et me servent de catalyseur pour réveiller les formes que j'ai en moi." Le geste de la main qui trace une faille dans le bloc de marbre, pour mieux traverser cette matière, crée l'idée du parcours, celui d'un homme au cours de toute son existence comme pour "imaginer sa trajectoire de la naissance à la mort".
Alberto Guzman, Sans titre

L'ajour
Carlos Henderson

l’ajour
en tus esculturas alberto
da luz creando espacios
sí de eso se trata, dice guzmán
son formas
todas las partes
con agujeros, fallas
la luz se refleja
siempre, ahora
eso acompañando ciertos
sonidos del viento
el artista
le pregunto
¿da luz, nos impulsa
a pesar de todo el horror?
de aquello
hablaremos luego me dice
mejor hablemos de lo que
hace que una obra sea buen
producto, y considerando en frío
lo cálido –como diria c. v. que hoy celebramos
sus 66 después de muerto—
de lo aleatorio todo depende
como dijo el otro
malllarmé bien sûr
yo creo en el ángel
que visitaba al poeta
autor... yo dije de: diván
del tamarit, de lorca tú me hablaste
y del mar
cuando en tu coche colectivo
                                              bajabas
de la sierra sur
del perú para encontrarte
con las dunas
de la costa
                  gran extensión
ante tus sentidos
viste con el tacto, asiste
los olores, los colores
la materia del mármol
del acero
y comprendiste que serías
con fineza y fuerza
el que la deje que se exprese sola
ola que se acerca a dialogar con el hombre
que dentro de sí mismo escucha
el vacío
que se hace sed
de sed                          tú recorrías
a nivel del mar
las dunas , las arenas que como en ningún lugar
pasan del ocre al malva, y tuviste y viste el gran todo
la ofrenda te dijiste: estamos vivos
con desmedida avidez  del dibujo y la pintura y la escultura
                                                          ¿para ir lejos?, te pregunto
¿ y qué es ir lejos? dijiste
¿ es ir con pies de plomo?
¿ es ir con alas de ángel?
¿ es tener coraza o corona?
es arrear contra corriente sus bueyes, te dije
en eso estuvimos de acuerdo, también
hablamos de lo que en estos días
sucede
en irak
            que toda la región encenderá, de la carnicería
de madrid
y los muertos
por el sida en el áfrica, nosotros que soñamos
justicia no
con verticalidad, desde el inicio limpios
tus inicios son muchos
me has contado
niño conociste
en gran finca agrícola un árbol
anciano que se le iba a
desenterrar, pero tú dijiste no, tu abuela te escuchó
                                                                                pudiste
seguir viendo espacios, sombras
entre el tejido que hacen las hojas
y la luz, y así comenzó todo
el artista plástico
que busca la luz
                          despeja
las tinieblas tal como
la poesía transparente, concisa
esa que deja que aparezca
                                          el silencio
pero el silencio no es el tiempo ni es su fijación
yo, te cuento, tengo una refriega
con el tiempo, he dicho prestándome
una cita de celan:
                            el tiempo mira
torvo, y ahora que la vida
                                        viene
a mi pecho, se hace instante
¿ puedo pensar que el tiempo
es lo único
que tenemos?  ¿el tiempo
                                        arranca
las tablas clausuradas de la habitación
oscura
donde me había aherrojado?
mira lo que te digo, con tus ojos preparados
a mirar, ¿pero los poetas al igual que  los pintores
consideran que el  tiempo es nuestro
aliado, que el instante es nuestro aliado?
dije que sí: el instante es nuestro aliado
después la muerte tendrá la máscara del otro
y del yo y recién vendrá la unidad salvaje
que buscas.

                                                                                     

Paris 16 de abril, 2004
(Carlos Henderson, poète péruvien, membre du Pen Club. Il est Président de l’Association des Amis de César Vallejo qui est bien active : a fait une présentation à l’Institut Hispanique de Paris IV-Sorbonne le 26 novembre 2004, une autre présentation à la Universidad Nacional Mayor de San Marcos le 6 janvier 2005 et le 15 avril un Hommage International à César Vallejo à la Maison de l’Amérique.)



Œuvres publiques/Public Works

Compagnie Veritas. Oslo, Norvège.
Banco Continental. Lima, Pérou.
Place Jeanne d’Arc, Paris 13e arrondissement. France.
Parc olympique de Séoul, Corée du Sud, pour les Jeux Olympiques de 1988.
Jardins du Moran Museum. Séoul,
Corée du Sud.
C.E.S. d’Allones. Sarthe, France.
« Sculptures en montagne ». Plateau d’Assy, France.
Sculpture, ensemble immobilier à Vitry sur Seine. France.
Préfecture de Bobigny. France (sculpture en bronze).
Faculté de Médecine de Bordeaux.
France (1 %).
Parc floral de Paris. Collection Fonds National d’Art Contemporain. Ministère de la Culture et de la Communication.
Collection Casa de Las Americas.
La Havane, Cuba.
C.E.S. Saint James. Manche, France (1 %).
C.E.S. Trois Fontaines. Reims, France (1 %).
Lycée de Clamart. Châtillon, France.
Banque de la Construction. Paris, France.
Faculté d’Architecture de Lima. Pérou.
« Corporacion del Santa ». Pérou.
Banco de Piura. Pérou.
Banco Wiese. Lima, Pérou.
Collection de la Caisse des Dépôts et Consignations. Paris, France.
Collection « Union Panamericana ». Washington D.C., U.S.A.
Collège Offenbach à Saint-Mandé.
France (1 %).
Collège Plaisance à Créteil. France (1%).

Musées/Museums

Musée « M2A2 ». Lamentin, Martinique, France.
Musée du Fonds National d’Art Contemporain, France.
Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, France.
Musée National d’Art Moderne de Paris, France.
Musée des Beaux-Arts de Lyon, France.
Musée du Fonds Départemental d’Art Contemporain du Val de Marne, France.
Centre National d’Art Contemporain, Paris, France.
Musée Peggy Guggenheim à Venise, Italie.
Bibliothèque Nationale de Paris, France.
National Gallery, Oslo, Norvège.
Lowe Museum, Miami, Floride, USA.
Boca Raton Museum, Floride, USA.
Musée des Beaux-Arts de Caracas, Venezuela.
C.O.N.A.C., Musée de Caracas, Venezuela.
Musée J. Soto, Ciudad Bolivar, Venezuela.
Musée d’Art Contemporain Latino-Américain, Managua, Nicaragua.
Musée Montès, Pérou.
Musée des Beaux-Arts de Maracaïbo, Venezuela.
Centre des Beaux-Arts, Valencla, Venezuela.
Musée National du Pérou, Lima, Pérou.
Musée de la Solidarité Salvador Allende, Santiago, Chili.
Musée de Meudon, France.
Musée de Vitry « Dessins d’aujourd’hui », France.
Moran Museum, Séoul, Corée du Sud.

Prix/Prizes/Awards

École Nationale des Beaux-Arts de Lima. Médaille d’or. Pérou. 1956.
Prix Marinera. Lima, Pérou. 1957.
Prix National de Sculpture. Pérou. 1958.
Prix André Susse de la Jeune Sculpture. France. 1967.
Prix Antoine Bourdelle. Paris. 1971.

Principales expositions personnelles
Main Personal Exhibitions

1959
« Instituto de Arte Contemporaneo ». Lima, Pérou.
1965
Musée des Beaux-Arts. Caracas, Venezuela.
1966
Exposition à la 33e Biennale de Venise. Italie.
1972
Musée Antoine Bourdelle, « Sculptures et dessins de 1959 à 1972 ». Paris, France.
1994
Moran open air Museum. Séoul, Corée du Sud.
1999
Maison de l’Amérique Latine. Paris, France.
F.I.A.C. Galerie Forum (Pérou). Paris, France.
2004
Espace 1789. Saint-Ouen, France.

Principales expositions collectives/Main Group Exhibitions

1961
Biennale d’Anvers. Belgique.
1967
« L’École de Paris ». Musée d’Istambul. Turquie.
1968
« Art Vivant 1965-1968 ». Fondation Maeght. Saint-Paul de Vence, France.
1971
« Dix ans de Sculpture Internationale ». Musée Rodin. Paris, France.
1973
« Sculpture dans l’Espace» au Plateau d’Assy, France
1975
Foire de Bâle. Galerie Attali. Suisse.
F.I.A.C. Galerie Lacloche. Paris, France.
Triennale Internationale de Sculpture au Palais Royal. Paris, France.
Festival Cervantino. Mexico, Mexique.
1984
Biennale de Venise. Représente le Pérou.
F.I.A.C. Galerie Cogeime de Bruxelles. Paris, France.
Biennale de Trujillo. Pérou.
Biennale de La Havane. Cuba.
1987
« Cinq années d’acquisitions ». Fonds Départemental d’Art Contemporain de Créteil. France.
« Fontaines de Paris ». Mairie de Paris. France.
Galerie Arlette Gimaray. Paris, France.
« Olympiades de l’Art » (Sculptures monumentales). Séoul, Corée du Sud.
1988
Fondation Henry Moore. Yorkshire Sculpture Park, Angleterre.
« L’Or et son Mythe ». Grand-Palais. Paris, France.
F.I.A.C. Galerie Lavignes-Bastille. Grand-Palais. Paris, France.
« 15 Maîtres de la Sculpture
Contemporaine ». Galerie Hyundaï. Séoul, Corée du Sud.
1989
« Access Gallery ». New York, Etats-Unis.
1992
« Bijoux de Sculpteurs ». Galerie Naïla de Monbrison. Paris, France.
« Sources d’Inspiration ». Galerie Naïla de Monbrison. Paris, France.
1994
« El Papel ». Musée d’Art. Lima, Pérou.
1995
« Sculptures-Sculptures ». Galerie Taraziev. Barbizon, France.
1996
« Trente ans de Sculpture autour de Denis Chevalier ». Couvent des Cordeliers. Paris, France.
1997
Première Biennale Ibero-Américaine d’Art de Lima. Galerie d’Art de l’Université. (Invité spécial). Pérou.
1998
Dictionnaire International des Bijoux. Éditions Regard.
1999
« 25 ans de la Galerie Forum ». Lima, Pérou.
F.D.A.C. « Figuration non Figuration » présenté au Centre d’Art Contemporain de Larissa, Grèce.
2000
Festival de Carthagène. Colombie (Sculpture pour place publique).
2004
« Arco ». Galerie 1900-2000. Madrid, Espagne.
2005
Salon de Mai 2005.



Alcalá de Henares - Madrid - 209 par M.Peinado


De l'exposition "Bannières de la Paix", 1994
© Alberto Guzman et Galerie l'Art et la Paix
Perched on the saddle of a mountain 2,430 metres above sea level, the citadel of Machu Picchu is thought to have played an important role in the religion of the sun-worshipping Inca people who lived in the area from the 11th to the 16th centuries. It was so well hidden in the eastern slopes of the tropical Andean forest that it was discovered only in 1911 by the American archaeologist Hiram Bingham. Aside from its extraordinarily beautiful setting, it was probably the most amazing urban creation of the Inca empire at its height, its giant walls, terraces and ramps seeming to have been cut naturally in the continuous rock escarpments. This region of the upper Amazon basin also provides a rich diversity of flora and fauna.


Designed by the Peruvian sculptor Alberto Guzmán, the medal was minted in Germany in 1979 by the Staatliche Münze, Karlsruhe, the obverse showing a majestic view of the site. The reverse shows Intihuatana (Place to Bind the Sun), from one of the temples around the citadel’s central square, with a modern rendition of a sundial. The site was inscribed on the World Heritage List in 1983.

Available in gold and silver.

Photo © UNESCO/N. Burke

 

 

Alberto Guzmàn, dans les gravures de "Monsieur le Monde", nous plonge dans une atmosphère onirique, de légèreté et en même temps d'inquiétude; son personnage recouvert de bandelettes, presque momifié, nous émeut par le traitement monochrome extraordinairement léger et rond...
Né au pérou, Alberto Guzmàn vit à Paris où il a été promu Chevalier des Arts et Lettres en 1989.
Il a obtenu le prix Antoine Bourdelle en France et plusieurs médailles d'or au Pérou. On peut voir ses oeuvres au Musée National d'Art Moderne de Paris, à la Collection Peggy Guggenheim à Venise, au Musée de Caracas au Vénézuela, au Musée Boca Raton à Miami aux USA et bien d'autres encore.
Il a réalisé nombre de sculptures en particulier pour le Parc Olympique de Séoul, une sculpture-fontaine en acier inox place Jeanne d'Arc à Paris, une sculpture montagne au plateau d'Assy. Sculptures aux USA et au Pérou.
(Terres d'Ecritures)


  

Commenter cet article