Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JEAN HELFER

 SCHLUMBERGER CONDAMNE A 232.7 MILLIONS DE DOLLARS D'AMENDE POUR AVOIR VIOLE L'EMBARGO AMERICAIN CONTRE L'IRAN ET LE SOUDAN ENTRE 2004 ET 2010

Schlumberger condamné à 232 millions de dollars d'amende aux Etats-Unis

 

L'une des filiales du groupe de produits pétroliers a plaidé coupable dans une affaire de violation d'embargo américain contre l'Iran et le Soudan. La condamnation survient alors que le groupe à annoncé en janvier 9.000 suppressions d'emplois.

Le groupe de services pétroliers franco-américain Schlumberger a plaidé coupable mercredi à Washington d'avoir violé les embargos américains contre l'Iran et le Soudan, a annoncé le département de la Justice.

Pointée du doigt, la Schlumberger Oilfield Holdings, une des filiales du groupe, devra en conséquence verser une pénalité de 232,7 millions de dollars aux autorités américaines pour avoir illégalement commercé avec ces deux pays entre 2004 et 2010.

Dissimulation aux Etats-Unis

Selon les autorités, cette filiale aurait fourni, depuis un bureau situé au Texas (sud des Etats-Unis), des services pétroliers à des clients de Schlumberger en Iran et au Soudan, deux pays inscrits sur la liste noire des Etats-Unis. Elle aurait également tenté de "dissimuler" ces transactions pour échapper aux poursuites, assure le ministère dans son communiqué.

"C'est une affaire emblématique qui dit clairement aux multinationales qu'elles doivent respecter les lois commerciales quand elles sont sur le sol américain", a déclaré un des ministres adjoints de la Justice John Carlin, cité dans le communiqué.

"Même si vous n'envoyez pas directement des biens depuis les Etats-Unis vers des pays frappés par des sanctions, vous violez nos lois quand vous facilitez le commerce avec des pays depuis un bureau situé aux Etats-Unis", a-t-il ajouté.

Six ans d'enquête

En sus de l'amende, le groupe Schlumberger est désormais soumis à une période probatoire de trois ans durant laquelle il s'engage à continuer à ne plus mener d'activité en Iran et au Soudan et, le cas échéant, à fournir aux autorités des preuves qu'il respecte les sanctions américaines, assure le communiqué.

Un auditeur indépendant devra également inspecter les procédures de contrôle interne dans le groupe, est-il indiqué. Cet accord, qui met fin à six ans d'enquêtes des autorités américaines, intervient à un moment difficile pour Schlumberger confronté à la chute des prix du pétrole.

BNP Paribas déjà condamné

Mi-janvier, le groupe fondé par les frères Conrad et Marcel Schlumberger en 1926 a annoncé qu'il allait supprimer 9.000 emplois, soit 7,5% de ses effectifs (120.000 à travers le globe).

En juin 2014, un autre groupe français, la banque BNP Paribas, avait plaidé coupable de violations d'embargos américains en Iran, au Soudan et Cuba et avait versé 8,9 milliards de dollars d'amende aux Etats-Unis.

 

Par latribune.fr avec AFP 26/03/2015

Schlumberger : 233 M$ d'amende pour avoir commercé avec l'Iran et le Soudan

(Boursier.com) — Le groupe de services pétroliers franco-américainSchlumberger a transigé avec la justice américaine dans une affaire de violation d'embargo. Une filiale basée hors des Etats-Unis a accepté de plaider coupable des accusations qui la visaient, à savoir une activité commerciale avec le Soudan et l'Iran entre 2004 et 2010. Schlumberger va payer 232,71 millions de dollars, dont 155 M$ d'amende. L'accord doit encore être ratifié par les autorités judiciaires. Le risque avait été provisionné et ne devrait pas faire vaciller le géant dont le bénéfice net a atteint 5,4 milliards de dollars en 2014.

Le Département américain de la justice a expliqué dans un communiqué distinct que la filiale incriminée est Schlumberger Oilfield Services Ltd.

http://www.boursier.com/ 

Schlumberger Unit to Plead Guilty to Violating Iran, Sudan Sanctions

il-services giant to pay $232.7 million to end Justice Department investigation into work for Iran, Sudan

Schlumberger Ltd., the world’s largest oil-field services company, has agreed to pay $232.7 million for violating U.S. sanctions in Iran and Sudan, part of the government’s extended crackdown on companies doing business with countries the U.S. has declared off limits. THE WALL STREET JOURNAL https://www.wsj.com

 

Schlumberger fined $232.7mn for breaking Iran, Sudan sanctions

French-US oil services giant Schlumberger Ltd. was fined $232.7 million by the Justice Department Wednesday for violating sanctions on Iran and Sudan.

Fully owned subsidy Schlumberger Oilfield Holdings Ltd. admitted guilt to one count of "knowingly and willfully conspiring to violate" the US International Emergency Economic Powers Act, under which US sanctions are applied, the department said.

According to the charges, the company's Texas-based drilling and measurements unit provided services to Iran and Sudan between 2004 and 2010 and tried to hide the fact from authorities.

 

While Schlumberger Oilfield Holdings, incorporated in the British Virgin Islands, was allowed to work in both Iran and Sudan, the Department said the US Drilling and Measurements unit was not.

Justice authorities said the company as well tried to hide the fact that the US unit was doing the work.

"Over a period of years, Schlumberger Oilfield Holdings Ltd. conducted business with Iran and Sudan from the United States and took steps to disguise those business dealings, thereby willfully violating the US economic sanctions against those regimes,” said John Carlin, US assistant attorney general for national security.

"The guilty plea and significant financial penalty in this case underscore that skirting sanctions for financial gain is a risk corporations ought not take," he said in a statement.

The penalty includes Schlumberger forfeiting $77.6 million of the unit's earnings from its Iran and Sudan business, and a $155.1 million criminal fine, the largest ever for a violation of the International Emergency Economic Powers Act.

http://www.dailymail.co.uk/

Commenter cet article