Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JEAN HELFER

PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN
PIERRE ETAIX CLOWN

Pierre Etaix

Réalisateur, Interprète, Scénariste, Dialoguiste, Auteur de l'oeuvre originale, Assistant réalisateur, Costumier, Décorateur, Producteur

 
Naissance
23 novembre 1928 à Roanne (Loire, France)
Liens familiaux
Il a été marié à l'actrice et artiste de cirque Annie Fratellini
 

Formation

Graphiste de formation, Pierre Étaix s'initie à l'art du vitrail auprès du maître-verrier belge Théo Hanssen, pour lequel il travaille un temps en Italie. Puis il s'établit à Paris, où il gagne sa vie comme illustrateur de revues. Parallèlement, il débute au music-hall avec des numéros comiques où il met en place son style, puis au cirque avec le clown Nino. Sa rencontre avec Jacques Tati est déterminante : Pierre Étaix devient gagman, puis, en 1957, assistant-réalisateur sur le film Mon oncle, dont il dessine l'affiche. À travers ses dessins et ses accessoires, il apporte au cinéaste sa touche très personnelle. À cette occasion, Pierre Étaix fait également une rencontre cruciale, celle du scénariste et adaptateur Jean-Claude Carrière, avec lequel il va signer ses premiers courts métrages, Rupture en 1960, puis l'année suivante Heureux anniversaire, qui remporte l'Oscar du meilleur court métrage en 1963.

Carrière au cinéma

Clown, cinéaste, dessinateur, gagman, acteur, musicien, metteur en scène, décorateur de théâtre, poète, héritier revendiqué des grands maîtres du slapstick américain, Pierre Étaix est un artiste à la palette très étendue. 
Enthousiasmé par les possibilités créatives de l'art cinématographique, Pierre Étaix réalise en 1962 son premier long métrage, Le Soupirant, sur un scénario de son complice Jean-Claude Carrière. Hommage au burlesque américain, ce film d'une grande finesse d'observation sur les désillusions d'un jeune homme inadapté à la vie moderne le révèle comme un auteur comique de tout premier plan. Le public et la critique plébiscitent le jeune cinéaste dont le style s'affirme, tout en élégance et poésie. Yoyo, tourné en 1964 et co-écrit avec Jean-Claude Carrière, est considéré comme son chef-d'oeuvre. Mélangeant subtilement le rire et l'émotion, le film est une satire poétique et souriante de notre absurde fureur de vivre. L'histoire de ce petit clown qui, devenu célèbre, choisit de répondre à l'appel du cirque et de la liberté, est aussi un vibrant hommage au monde qui fascine tant le cinéaste depuis son enfance. Avec ce film, Pierre Étaix a voulu retrouver le style et l'atmosphère du cinéma muet et donner un "coup de chapeau" à ses grands inspirateurs Charlie Chaplin, Buster Keaton ou Max Linder. 
S'écartant un peu de cet humour "cérébral" et distingué, ses films suivants ont une tournure plus satirique. Tant qu'on a la santé (1965), son troisième long métrage, est un film en quatre tableaux qui met en scène un jeune homme sérieux et plein de bonne volonté, joué par Pierre Étaix lui-même, mal à l'aise dans ce XXe siècle menacé par un modernisme absurde, un personnage un peu dans la veine du Monsieur Hulot de Jacques Tati. Reposant sur une écriture très précise du scénario et un réglage des scènes au millimètre, parsemé de gags ingénieux, le film foisonne d'inventions comiques et de variations burlesques sur les objets et la vie quotidienne moderne.
Dans Le Grand amour (1968), où sa femme Annie Fratellini et lui-même tiennent les rôles principaux, Pierre Étaix incarne un éternel jeune homme en décalage avec le monde, qui s'affranchit des contraintes de la réalité par le rêve. Cette critique du mariage et de la bourgeoisie de province, qui comporte des scènes délicieusement surréalistes, sera finalement considérée comme bien sage pour un film tourné juste après le tourbillon de Mai 68. Avec Pays de cocagne (1970), tourné en 16 mm, Pierre Étaix part filmer les Français en vacances au lendemain de Mai 68. Il les interviewe sur des sujets d'actualité (l'érotisme, la publicité, le mariage...), les filme, capte des éléments pris sur le vif et crée un film "documentaire" dont la construction burlesque en fait un objet insolite et quasi-expérimental.
Mais au début des années 1970, le cinéma artisanal tel que le conçoit Pierre Étaix rencontre de moins en moins d'échos, de la part du public et surtout des producteurs qui considèrent le cinéaste de plus en plus anachronique. Celui-ci entame alors une longue traversée du désert cinématographique. Il va disparaitre des écrans pendant dix-sept ans, se consacrant surtout à la promotion des arts du cirque. L'année 1987 marque son retour au cinéma, avec l'adaptation pour le cinéma et la télévision de sa première pièce de théâtre, jouée avec succès à la Comédie des Champs-Elysées pendant la saison 1985-1986 : L'Âge de monsieur est avancé, un film sur le théâtre et les comédiens, écrit en hommage à Sacha Guitry, où il tient le rôle principal, entouré de Jean Carmet et Nicole Calfan. En 1988, Pierre Étaix tourne un court métrage en images de synthèse, Le Cauchemar de Méliès, une commande de la Sept (Société d'édition de programmes de télévision, devenue Arte en 2000) pour une soirée thématique consacrée au grand cinéaste du muet. Dans le cadre des célébrations du bicentenaire de la Révolution française, le cinéaste réalise en 1989 le premier film de fiction tourné en procédé Omnimax,J'écris dans l'espace, pour la Géode de la Villette, dont il écrit le scénario avec Jean-Claude Carrière. Interprété par des élèves de l'École nationale du cirque, le film raconte l'histoire de l'invention du télégraphe par les frères Chappe. L'intérêt de Pierre Étaix pour un procédé jusque-là réservé aux documentaires animaliers ou paysagers est un nouveau témoignage de sa curiosité pour toute nouvelle forme d'expression visuelle. Dans les années 1990, Pierre Étaix se retrouve au centre d'un imbroglio juridique. Les cinq films co-écrits avec Jean-Claude Carrière (Le Soupirant, Yoyo, Tant qu'on a la santé, Le Grand amour et Pays de cocagne), font en effet l'objet d'un litige, privant le cinéaste de ses droits et empêchant leur exploitation. En juin 2009, après vingt ans de procédures, Pierre Étaix retrouve finalement les droits sur ses films et les voit ressortir en salles en version restaurée. 
Primée à de nombreuses reprises, son oeuvre reste relativement méconnue. Son ami très proche Jerry Lewis a dit à son propos : "Deux fois dans ma vie j'ai compris ce qu'était le génie : la première fois, en regardant la définition dans le dictionnaire, et la seconde fois, en rencontrant Pierre Étaix".

Autres activités

Artiste éclectique aux multiples talents, Pierre Etaix Pierre est l'auteur d'une oeuvre graphique très importante, comme affichiste et illustrateur. 
Il joue un rôle de premier plan dans la reconnaissance des arts du cirque. Lorsqu'il est éloigné du cinéma, du début des années 1970 au milieu des années 1980, il se consacre essentiellement au cirque. A partir de 1967, il participe régulièrement aux tournées des cirques Pinder et Bouglione. Pour lutter contre la désaffection des arts de la piste, Pierre Étaix fonde en 1974, avec sa femme Annie Fratellini, L'École nationale du Cirque, qui a largement contribué au renouveau de cette discipline artistique. Avec son épouse, il se produit en clown blanc dans les tournées de son propre cirque, et monte en 1972 À quoi on joue ? , à Paris (Théâtre Hébertot).
Pierre Etaix met en scène plusieurs pièces de théâtre et joue dans une quinzaine de films, les siens et ceux d'autres réalisateurs, comme celui de Federico Fellini, Les Clowns(1970). En 2010, il interprète le rôle du docteur Becker dans le film d'Aki Kaurismäki Le Havre.

Prix

  • Premio Jean Mitry, 2012 au Giornate del Cinema Muto (Pordenone)

Courts métrages

en tant que : Réalisateur

1960RupturePierre Etaix, Jean-Claude Carrière
1961Heureux anniversairePierre Etaix, Jean-Claude Carrière
1963InsomniePierre Etaix
1971En pleine formePierre Etaix
1988Cauchemar de Méliès (Le)Pierre Etaix

en tant que : Scénariste

1960RupturePierre Etaix, Jean-Claude Carrière
1961Heureux anniversairePierre Etaix, Jean-Claude Carrière
1963InsomniePierre Etaix

en tant que : Dialoguiste

1961Heureux anniversairePierre Etaix, Jean-Claude Carrière
1963InsomniePierre Etaix

en tant que : Producteur

1961Heureux anniversairePierre Etaix, Jean-Claude Carrière

en tant que : Interprète

1960RupturePierre Etaix, Jean-Claude Carrière
1961Heureux anniversairePierre Etaix, Jean-Claude Carrière
1963InsomniePierre Etaix
2011Pierre Etaix, un destin animéOdile Etaix

Longs métrages

en tant que : Réalisateur

1917Chaplin, Keaton, Etaix et ses pairsPierre Etaix, Charles Chaplin, Jean-Claude Carrière, [etc.]
1962Soupirant (Le)Pierre Etaix
1964YoyoPierre Etaix
1965Tant qu'on a la santéPierre Etaix
1968Grand amour (Le)Pierre Etaix
1970Pays de cocagnePierre Etaix
1987Age de monsieur est avancé (L')Pierre Etaix
1989J'écris dans l'espacePierre Etaix

en tant que : Assistant réalisateur

1957Mon oncleJacques Tati

en tant que : Scénariste

1962Soupirant (Le)Pierre Etaix
1964YoyoPierre Etaix
1965Tant qu'on a la santéPierre Etaix
1968Grand amour (Le)Pierre Etaix
1970Pays de cocagnePierre Etaix
1987Age de monsieur est avancé (L')Pierre Etaix
1989J'écris dans l'espacePierre Etaix

en tant que : Auteur de l'oeuvre originale

1982Bonjour Mr Lewis (TV)Robert Benayoun
1987Age de monsieur est avancé (L')Pierre Etaix

en tant que : Dialoguiste

1964YoyoPierre Etaix
1965Tant qu'on a la santéPierre Etaix
1968Grand amour (Le)Pierre Etaix

en tant que : Costumier

1995Leçon de vieBoris Lehman

en tant que : Interprète

1957Mon oncleJacques Tati
1959PickpocketRobert Bresson
1962Soupirant (Le)Pierre Etaix
1964YoyoPierre Etaix
1965Tant qu'on a la santéPierre Etaix
1966Voleur (Le)Louis Malle
1968Grand amour (Le)Pierre Etaix
1970Clowns (I)Federico Fellini
1974Sérieux comme le plaisirRobert Benayoun
1985Max, mon amourNagisa Ôshima
1986Nuit docileGuy Gilles
1987Age de monsieur est avancé (L')Pierre Etaix
1989Henry and June
Henry et June
Philip Kaufman
2008Micmacs à tire-larigotJean-Pierre Jeunet
2009ChantrapasOtar Iosseliani
2010Le Havre

Ouvrages

  • À propos de cinéma comique / Pierre Etaix.-Saint Denis : Université Paris 8, 1999
  • Cannes 1985 : 38e Festival international du film : Pierre Etaix / Gilbert Salachas (Préf.). - [Paris : Gilbert Salachas], 1985
  • C'est ça Pierre Etaix / Odile Etaix, Marc Etaix. - Paris : Arte Editions : Séguier, 2015
  • Cinéma, le genre comique : suivi d'un entretien avec Pierre Etaix : Actes du colloque de Montpellier, 9 et 10 mai 1996 / textes réunis par Christian Rolot et Francis Ramirez. - Montpellier : Centre d'
  • Clowns au cinéma / textes de Jean-Claude Carrière et Neil Sinyard, 12 photographies mises en scène par Pierre Étaix. - Editions In Libris, 2004
  • Critiquons la caméra / Pierre Etaix ; en collab. Marc Etaix. - Paris : Séguier, 2001
  • Croquis de Jerry Lewis / [texte et dessins de] Pierre Étaix. - [Paris] : G. Salachas, 1983
  • Dactylographisme / Pierre Étaix. - [Paris] : G. Salachas, 1982
  • Etaix dessine Tati : portrait d'une collaboration / Francis Ramirez et Christian Rolot. - Courbevoie : ACR Edition, 2007
  • Étaix Pierre qui roule ménage sa monture. - Paris : Le Cherche-midi, 2005
  • Grand écran, petit écran : comique télévisuel, comique filmique / textes réunis par Marie-France Chambat-Houillon et Corinne Giordano ; [illustrations de Pierre Etaix]. - [Paris] : CORHUM-Humoresque,
  • Il faut appeler un clown, un clown / Pierre Etaix. - Paris : Séguier Archimbaud, 2002
  • Je hais les pigeons / Pierre Étaix ; dessins d'André François. - Paris : Seuil / Nemo, 1996
  • Karabistouilles / Pierre et Marc Étaix. - Paris : Seuil, 2003
  • Le carton à chapeaux / Textes et dessins de Pierre Etaix. - [S.l.] : G. Salachas, 1981
  • Le clown et le savant / Claude de Calan et Pierre Étaix. - Paris : Odile Jacob, 2004
  • Le cochon rose / Guy Franquet ; dessins de] Pierre Étaix. - Editions Mille et une nuit, 1998
  • Le métier de Pierre Etaix / René Marx. - Paris : Éditions Henri Berger, 1994
  • Le petit Napoléon illustré / Pierre Etaix et Jean-Claude Carrière. - Paris : R. Laffont, 1963
  • Les hommes de ... / Pierre Étaix. - Paris : Les Belles Lettres, 2001
  • Les mots et la chose / Jean-Claude Carrière ; dessins de Pierre Étaix. - Paris : Plon, 2007
  • Mon oncle : roman d'après le film de Jacques Tati / Jean-Claude Carrière ; illustrations de Pierre Etaix. - Paris : Robert Laffont, 2005
  • Pierre Etaix : histoire d'un itinéraire / sous la dir. de Christian Rolot. - Lézignan-Corbières : Cinergon, 2011
  • Pierre Etaix : intégrale cinéma restaurée / Gilles Duval, Séverine Wemaere. - [S.l.] : [Collection des Fondations], 2012
  • Stars système / Pierre Étaix. - [Paris] : G. Salachas, 1986
  • Textes et textes Étaix / Pierre Étaix. - Paris : le Cherche midi, 2009

Périodiques

  • Cahiers du Cinéma, n° 318, décembre 1980. Gilles Delavaud, " Pierre Etaix recommence le cinéma"
  • Cahiers du Cinéma, n° 403, janvier 1988. Antoine de Baecque. " Marabout - bout d'ficelle..."
  • Cahiers du Cinéma, n° 657, juin 2010. Jean-Philippe Tessé, "L'été d'Etaix: entretien avec Pierre Etaix"
  • Cinéma, n° 166, mai 1972
  • Cinéma, n° 278, février 1982
  • Cinéma, n° 289, janvier 1983
  • Cinéma, n° 420, 16 décembre 1987. François-Régis Barbry, "Pierre Etaix : un clown en compagnie"
  • CinémAction, n° 82, 1997
  • Positif, n° 77/78, été 1966

 

http://cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr/

Commenter cet article