Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JEAN HELFER

GUILLAUME APOLLINAIRE ET PHILIPPE SOUPAULT
GUILLAUME APOLLINAIRE ET PHILIPPE SOUPAULT
GUILLAUME APOLLINAIRE ET PHILIPPE SOUPAULT
GUILLAUME APOLLINAIRE ET PHILIPPE SOUPAULT
GUILLAUME APOLLINAIRE ET PHILIPPE SOUPAULT
GUILLAUME APOLLINAIRE ET PHILIPPE SOUPAULT
GUILLAUME APOLLINAIRE ET PHILIPPE SOUPAULT

Souffrance

à Guillaume Apollinaire

Si tu savais si tu savais
Les murs se resserrent
Ma tête devient énorme
Où sont donc parties les lignes de mon papier

Je voudrais allonger mes bras pour
secouer la Tour-Eiffel et le Sacré-Cœur de Montmartre

PHILIPPE SOUPAULT

Profils perdus

Collection Folio (n° 3165), Gallimard

Parution : 02-02-1999

«Tous les mercredis, au printemps de 1917, Guillaume Apollinaire, vers six heures du soir, attendait ses amis, au café de Flore, voisin de son logis. Blaise Cendrars "s'amenait" (c'est le moins que l'on puisse dire) régulièrement. Je me souviens des visages de Max Jacob, de Raoul Dufy, de Carco, d'André Breton et de quelques fantômes dont il vaut mieux oublier les noms. Le café de Flore n'était pas à cette époque aussi célèbre que de nos jours.
On pouvait y respirer, y parler sans crier. Une atmosphère provinciale. Remy de Gourmont y venait lire les journaux.
Blaise Cendrars, le feutre en bataille, le mégot à la bouche, ne paraissait pas tellement content.»
Philippe Soupault.

160 pages, sous couverture illustrée, 108 x 178 mm
Achevé d'imprimer : 08-01-1999

Genre : Mémoires et autobiographies Thème : littérature Catégorie > Sous-catégorie : Littérature française > Mémoires et autobiographies
Époque : XXe siècle
ISBN : 2070407209 - Gencode : 9782070407200 - Code distrib

Commenter cet article