Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par JEAN HELFER

J'AI LE CAFARD

Non j'suis pas saoule
Malgré que je roule
Dans toutes les boîtes de nuit
Cherchant l'ivresse
Pour que ma tristesse
Sombre à jamais dans le bruit
Je hais ce plaisir qui m'use
Et quand on croit que j'm'amuse
J'ai des pleurs plein mon coeur

J'ai l'cafard, j'ai l'cafard
Je le sens qui me perce comme avec un poignard
La cervelle d'part en part
Je m'débats dans l'brouillard
J'ai beau faire je suis prise et bien prise
Au traquenard du cauchemar
J'ai l'cafard

Quand je m'rappelle
Des heures si belles
Que j'ai vécues autrefois
Les gais dimanches
Où en robe blanche
J'allais courir dans les bois
Quand j'pense qu'au lieu d'être une fille
J'pourrais avoir une famille
Un mari et d'beaux p'tits

J'ai l'cafard, j'ai l'cafard
Le passé c'est un truc qu'il faut mettre au rencard
Pour le r'prendre c'est trop tard
Et quand j'vois par hasard
Ces belles gosses qui comme moi n'auront qu'des avatars
Tôt ou tard
J'ai l'cafard

Dans ma névrose j'ai pris des tas d'choses
Éther, morphine et coco
Drogues infâmes
Qui charment les femmes
Pour mieux broyer leurs cerveaux
En songeant que chaque goutte
De ce poison qui m'dégoûte
Mène mon corps vers la mort

J'ai l'cafard, j'ai l'cafard
Voyez-vous la camarde elle est là quelque part
Elle guette mon départ
Mais viens donc, j'en ai marre
Peu m'importe de crever aujourd'hui ou plus tard
J'ai l'cafard, j'ai l'cafard

(Louis Despax, Jean Eblinger)

Commenter cet article